Visites aux prisons

décembre 2022

La visite aux prisons de Guajará-Mirim fait aussi partie des activités du diocèse en ce temps de Noël.
C’est une occasion de plus pour la pastorale, composée d’hommes et de femmes bénévoles, de manifester sa présence et, ce jour-là, d’apporter quelques friandises à tous. C’est aussi un moment pour les prisonniers d’échanger avec l’évêque et d’exprimer leurs doléances.
La ville de Guajará-Mirim, que seul le fleuve Mamoré sépare de la Bolivie, est le passage inévitable de la route de la drogue.
Nombreux sont celles et ceux qui succombent aux sollicitations des trafiquants et servent de mules pour la transporter. Ils sont souvent jeunes, entre 20 et 30 ans.
Régulièrement arrêtés, ils passent un certain temps à la prison mais une fois leur peine purgée, ne restent pas longtemps à l’extérieur : l’appât de l’argent facile est trop tentant.
Il n’existe pas d’accompagnement à leur sortie et la vie est difficile.
Il y a actuellement 245 prisonniers à la prison des hommes de Guajará-Mirim, 35 détenues à la prison des femmes et 90 à la prison de sécurité maximale, dépendante de Porto Velho (350 km) mais située dans le district de Guajará-Mirim, à l’extérieur de la ville (45 km).
Leurs demandes en ventilateurs et matelas sont importantes. Le diocèse avec dom Benedito et l’équipe de la pastorale accompagne autant que faire se peut.

Les dernières nouvelles

À la rencontre de communautés indigènes

Le temps de revenir de Aparecida au diocèse à Guajará-Mirim, dom Benedito est reparti, sur le fleuve, jusqu’à l’embouchure du rio Pacaas Novas (affluent du Guaporé) à la rencontre d’indiens wari. Dix heures de voyage en petit hors bord. Faisaient partie du voyage un...

La 61e assemblée des évêques

Elle s’est tenue en avril dernier dans le sanctuaire Nossa Senhora de Aparecida (état de São Paulo), le plus grand sanctuaire du Brésil s’étendant sur 143 000 km2 avec une capacité d'accueil de 45 000 personnes à l’intérieur et jusqu’à 2 000 autobus, 3 000 voitures à...

Dom Rey : 40 ans déjà !

Monseigneur François Xavier Rey, appelé  «  dom Rey » s’est éteint à Porto Velho le 20 janvier 1984 à 82 ans. De Guajará-Mirim jusque dans le Haut Guaporé son souvenir empreint de vénération, est resté intact dans la population. D’un caractère indomptable, d’une...

Dom Benedito : un pasteur hors les murs

Après plusieurs visites pastorales dans le sud et le centre du diocèse et des rencontres de travail dans le cadre de la Cnbb (commission nationale des évêques du Nord Ouest du Brésil) à ­Porto Velho, l’une entre autres ayant pour thème : l’eau, vie du Guaporé, dom...

Un riche mois de septembre à Lettre d’Amazonie

Légende De gauche à droite avec l’équipe du Pont de Lodi : Dominique Laxague (courrier), Françoise Girard (comptabilité), Régis Herbel de Guajará-Mirim, Lilia Corral (courrier), Gilles de Catheu de Guajará-Mirim. Un conseil d’administration avec Régis Herbel Oui, il a...

Une invasion sans précédent sur des terres indigènes du Rondônia

C’est une catastrophe écologique qui se prépare dans les terres indigènes du Rondônia, autour de l’igarapé (ruisseau) Lage, envahies illégalement par des colons impunis. Sont concernés 900 indigènes du peuple Oro Wari, répartis dans 12 villages, derniers résidents...