Les dernières nouvelles de Lettre d’Amazonie

À la rencontre de communautés indigènes

À la rencontre de communautés indigènes

Le temps de revenir de Aparecida au diocèse à Guajará-Mirim, dom Benedito est reparti, sur le fleuve, jusqu’à l’embouchure du rio Pacaas Novas (affluent du Guaporé) à la rencontre d’indiens wari. Dix heures de voyage en petit hors bord. Faisaient partie du voyage un...

lire plus
La 61e assemblée des évêques

La 61e assemblée des évêques

Elle s’est tenue en avril dernier dans le sanctuaire Nossa Senhora de Aparecida (état de São Paulo), le plus grand sanctuaire du Brésil s’étendant sur 143 000 km2 avec une capacité d'accueil de 45 000 personnes à l’intérieur et jusqu’à 2 000 autobus, 3 000 voitures à...

lire plus
Dom Rey : 40 ans déjà !

Dom Rey : 40 ans déjà !

Monseigneur François Xavier Rey, appelé  «  dom Rey » s’est éteint à Porto Velho le 20 janvier 1984 à 82 ans. De Guajará-Mirim jusque dans le Haut Guaporé son souvenir empreint de vénération, est resté intact dans la population. D’un caractère indomptable, d’une...

lire plus

Le dernier numéro de Lettre d’Amazonie

N° 246, 1er trimestre 2024

L’édito de Mady Huntzinger

Chers Amis,
Et voilà le printemps tout proche, et Lettre d’Amazonie qui vient fidèlement se présenter à vous en ce premier trimestre de l’année.
Elle vous invite à découvrir des témoignages donnés, des émotions partagées, des espoirs exprimés.
Et que dans la perspective des jours meilleurs, nous puissions, comme le souhaite dom Benedito, continuer à cheminer ensemble pour promouvoir la vie, la solidarité, la paix, en continuant à aimer et servir.
Joyeuses Pâques à vous !

Consultez la Lettre d’Amazonie

N° 246, 1er trimestre 2024

Le dernier numéro de Lettre d’Amazonie

N° 246, 1er trimestre 2024

N° 246, 1er trimestre 2024

L’édito de Mady Huntzinger Chers Amis,Et voilà le printemps tout proche, et Lettre d’Amazonie qui vient fidèlement se présenter à vous en ce premier trimestre de l’année.Elle vous invite à découvrir des témoignages donnés, des émotions partagées, des espoirs...

Soutenez Lettre d’Amazonie