Les dernières nouvelles de Lettre d’Amazonie

Un diocèse qui vit et qui agit

Un diocèse qui vit et qui agit

Ils sont quatre prêtres autour de leur évêque, à assumer les célébrations tant à la cathédrale de Guajará-Mirim, que dans les faubourgs et les communautés rurales alentour. Elles sont plusieurs religieuses, souvent accompagnées de catéchistes, à animer des rencontres,...

lire plus
Biodiversité et agronégoce

Biodiversité et agronégoce

Biodiversité. Il existe encore, dans le Rondônia, quelques pans de forêt primaire sauvegardée dans lesquels s’épanouissent plantes diverses et arbres magnifiques, tel le cacaoyer ou le figuier d‘Amazonie dit « figuier étrangleur ». Avec ses énormes racines aériennes,...

lire plus

Le dernier numéro de Lettre d’Amazonie

N° 241, 4e trimestre 2022

L’édito de Mady Huntzinger

Chers Amis,
Nous voilà au bout d’une année à nouveau tourmentée, à l’aube d’un avenir toujours incertain.
Mais, l’équipe de Lettre d’Amazonie est toujours là, avec et pour le diocèse de Guajará-Mirim qui continue à cheminer dans la Foi et la joyeuse Espérance. Les comptes rendus de la 60e assemblée générale de Lettre d’Amazonie, ainsi que les témoignages publiés, vous l’attesteront.
Ensemble, continuons, sans nous lasser, à « enraciner l’espérance dans le terreau de l’amour », cet amour donné par un enfant né pour nous.
Bon Noël à tous !

Consultez la Lettre d’Amazonie

N° 241, 4e trimestre 2022

Le dernier numéro de Lettre d’Amazonie

N° 241, 4e trimestre 2022

N° 241, 4e trimestre 2022

L’édito de Mady Huntzinger Chers Amis,Nous voilà au bout d’une année à nouveau tourmentée, à l’aube d’un avenir toujours incertain.Mais, l’équipe de Lettre d’Amazonie est toujours là, avec et pour le diocèse de Guajará-Mirim qui continue à cheminer dans la Foi et la...

Soutenez Lettre d’Amazonie